Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs et culture / Tourisme / Visiter le Château d'Attre

Visiter le Château d'Attre

Château d'Attre
Photo de Jean-Paul Remy

 

Le Château d'Attre

Le Château d'Attre est l'un des plus authentiques témoins du XVIIIe siècle en Belgique. Son parc classé vaut également le détour.

Une distinction, sans faste ni splendeur, la simplicité et la sobriété de ses lignes, la netteté et le soin de ses jardins français, voilà, à première vue, les composantes attrayantes du château d'Attre. Une vaste pelouse, étalant son tapis vert, accentue le décor de verdure du site.

Autrefois s'élevait ici un château médiéval, habité par la famille Franeau d'Hyon, Comtes de Gomegnies, chambellans à la Cour des Habsbourgs d'Autriche. Désirant une demeure plus conforme à leur position, les propriétaires firent raser la forteresse et en 1752 fut achevé le gros oeuvre de la ravissante gentilhommière actuelle.

Sur le domaine flotte le souvenir de l'archiduchesse Marie-Christine d'Autriche et de son mari, Albert de Saxe-Teschen, les gouverneurs généraux des Pays-Bas méridionaux sous le règne de Joseph II. De 1782 à 1788, Attre fut régulièrement le lieu de séjour du couple éminent.

La visite du château a de quoi surprendre : la conception et l'exécution de la décoration des intérieure, les détails curieux, les décorations murales singulièrement bien conservées, le mobilier homogène. Tout ceci est resté complet et d'origine.

Et puis, la seconde partie de la visite : le parc anglais, ce bel écrin vert pour la noble demeure que l'on vient de quitter avec un certain regret. Au milieu de la grandiose beauté naturelle se trouvent plusieurs curiosités de facture humaine, dont le rocher artificiel, construit en forme de ruines, expression concrète du romantisme du XVIIIème siècle, en est l'apogée.

Lien vers le site officiel qui reprend l'horaire des visites, les tarifs, les événements qui y sont organisés, ...

 

Le Parc du Château d'Attre

Le parc offre de beaux témoins de l'art des fabriques de la première moitié du XIXème siècle : chalet suisse, pavillon des bains,... et également une curiosité de facture humaine, un rocher artificiel construit en forme de ruines. (Le jardin régulier accueille le visiteur face au château de style Louis XV.)

Type de jardin : à l'anglaise (Jardin classé / exceptionnel, Jardin remarquable, Jardin privé)

 

Visite en famille

 

Les larges allées de gravillons bordées de nombreuses pelouses permettent sans problème l'accès aux poussettes et jeunes enfants.

Amateurs de jardins

A la fois jardin à l'anglaise et parc forestier, le jardin abrite quelques monuments tels que le colombier du XVIIe Siècle ou la Tour Vignou, laquelle aurait servi de repaire au bandit de grand chemin "Vignou", selon la légende. Le Rocher vaut certainement le détour. Construit en 1788, cette grotte artificielle de 33 mètres, de goût pré-romantique, servait d'observatoire pour les chasses aux lapins organisées en l'honneur de la venue, une fois l'an, de l'archiduchesse Marie-Christine et de son époux, le duc de Saxe-Teschen.

Première visite d'un jardin "exceptionnel"

Au milieu de la grandiose beauté naturelle se trouvent plusieurs curiosités de facture humaine, dont le rocher artificiel, construit en forme de ruines, expression concrète du romantisme du XVIIIe siècle, en est l'apogée. Tout semble avoir traversé le temps sans une égratignure, à vous de le découvrir...

Histoire du parc

Une légende raconte qu'au XVIIème siècle un pseudo-ermite du nom de Vignou vivait dans la tour du même nom. Sous ses dehors pieux, il invitait les passants à pénétrer en sa demeure. Erreur fatale, car plusieurs d'entre eux n'en sont jamais ressortis. Finalement questionné par la justice, le brigand avoua avoir assassiné 14 personnes et avoir brûlé leur corps dans son four. Il fût évidemment exécuté. Mais depuis lors, le nom de Vignou est utilisé dans le patois local pour désigner un scélérat.

Actions sur le document
Visuel